CHANGE

Mon premier voyage à Tulum était il y a environ 7 ans et mon souvenir était un mélange de beauté sauvage et d’endroits qui vacillaient entre bohème et liberté. Peu de gens connaissaient l’endroit (la plupart allaient à Cancun et/ou Playa del carmen). Les nuits étaient chaudes, l’air conditionné ne fonctionnait pas et je devais faire une marche de 20 minutes pour trouver un peu de wifi. C’est un nouveau monde que j’ai découvert lors de ma dernière visite. Il y a un supermarché! Prendre un verre sur la plage vous coûtera le même prix qu’à Paris ou New York (Vous pouvez cependant toujours trouver des endroits -beaucoup- moins chers dans le «centre»).
Une énorme partie de ce qui était une jungle a été rasée et a été envahie par des ouvriers qui construisent immeubles, hôtels et restaurants toute la journée. L’endroit reste paradisiaque mais mon conseil est d’y aller là, maintenant, tout de suite, avant que l’endroit ne se transforme en «Playa del carmen» dans 10 ans et que les locaux et les visionnaires n’aient trouvé un nouvel oasis de paix sauvage… qui pourrait être le Belize?

VILLAGE

Ne vous y méprenez pas, il y a toujours une ambiance «village», tout le monde se connait et si vous ne trainez pas près des fameuses ruines de Tulum (qui sont les seules du pays à être en
bord de mer, mais pas les plus impressionnantes) vous pourrez trouver des endroits plus calmes
et avec moins de monde. Les gens sont très sympatiques, j’ai passé quelques après midis seul à
marcher sur la plage, nager puis m’arrêter pour une margarita ou des tacos aux fruits de mer.

ROAD TRIP

Tout est arrivé (très) vite, nous étions en train de diner quand un ami a dit «Partons au Guatemala demain!» Quelques heures plus tard, j’étais dans une voiture en train de quitter le Mexique. Nous ne sommes jamais arrivés au Guatemala, notre «arrêt» au Belize fut une si belle découverte que nous avons décidé d’y rester et d’explorer la partie ouest du pays.

RUINS

Les ruines de Tulum sont particulières parce qu’elles sont littéralement sur l’eau: les temples sont impressionnants!

BELIZE

Cela aura l’air ridicule pour les gens qui voyagent beaucoup mais c’était la première fois que je passais une frontière au sol vu que je voyage souvent en Europe et prend l’avion pour la quitter. Cela a pris (beaucoup) plus de temps que ce que j’imaginais vu qu’il faut laisser la voiture, checker les passeports, bagages, etc…

NEW WORLD

 

Ne pensez pas que je me la joue Christophe Colomb mais je n’avais jamais entendu personne parler du Belize avant ce voyage. La plupart des destinations que j’avais visitées l’avaient aussi été par des gens que je connaissais. Ce qui ajoutait pas mal de piments à cette aventure.

JUNGLE

Le GPS nous aidait de prendre la « route nationale »… qui s’est avérée être en fait une route de terre. Il faisait nuit quand nous sommes arrivés et, pour être tout à fait honnête, nous ne nous sentions pas tout à fait à l’aise. Nous nous sommes arrêtes dans un village perdu au milieu de nulle part pour manger rapidement, puis nous sommes finalement arrêtés un peu plus loin dans une petite échoppe où nous avons pris le temps de discuter avec des locaux, extrêmement sympas, qui nous ont expliqué leur vie la bas. Il nous a fallu encore 45 min de route, en plein milieu de la jungle pour arriver à notre destination finale.

WATERFALLS

Pas d’endroit où faire du shopping ou de bar «cools» où siroter un cocktail… et c’est ce qui a fait que nous aimions tant ce pays. Nous avons passé notre temps à visiter des temples et à chercher des cascades où nous baigner, demandant des conseils aux gens de l’hôtel où a des inconnus que nous croisions sur notre route. Nous avons passé notre dernière journée à « Caracol » (après quelques heures de route dans la jungle) entre de superbes temples et des singes. Nous pouvions même apercevoir, tout en haut de plus grand des temples, le Guatemala. C’était presque comme arriver à destination. Après avoir longuement hésité, nous nous sommes remis en route vers le Mexique, laissant la côté du pays pour un prochain voyage…

FAMILY

Et enfin, à peu près 30 minutes après notre départ pour retourner vers le Mexique, nous tombons sur cette famille: cheveux blonds, yeux bleues, sur une calèche tirée par des chevaux. Il s’agissait de mennonites. Leur religion est proche des mormons et ils vivent sans électricité ou tout autre moyen moderne. Ils étaient extrêmement gentils, ont pris le temps de répondre à toutes nos questions (parfois un peu stupides, sans doute…) et nous ont même invités à partager leur repas du soir. que nous avons malheureusement dû décliner en raison de l’heure qu’il était (la route était longue et nous voulions éviter de conduire trop longtemps pendant la nuit) Mais ça reste la rencontre la plus loufoque de tout mon voyage en tout cas. 

RUINS

Les ruines les plus impressionnantes sont à Caracol, C’est un long trajet dans la jungle et il n’y a rien sur le chemin. Prévoir de l’eau et de la nourriture! Mais cela vaut la peine! 

©2020 JPMDR

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon