HOW

Le Boeing qui nous accueille n’avait pas dû être révisé depuis des lustres, du moins intérieurement et, si les sièges business daignent nous relever les pieds d’une dizaine de centimètres, les accoudoirs supportent à peine un gobelet plastique de mauvais champagne.

WITH

Les hôtesses ont dû démarrer leur carrière dans un à bord d’un Super Constellation dans les années 60. Quant au public : des hommes d’affaire blancs à qui vous ne confieriez pas votre plan d’épargne logement, des noirs en costumes Brioni et cravates Hermès, et des aventuriers déjà en tenue comme si la jungle allait démarrer au pied de l’avion.

ANGE

Passage de douane aisé,  visas en règle, personnel super aimable. Au lieu du vieux guide et de la Range Rover décatie et sans amortisseur attendus, nous sommes accueillis par le chef de l’agence, une ravissante jeune femme noire répondant au doux nom de Ange et d’un guide, qui se révèlera être un puit de culture, le tout dans un 4x4 Suzuki, flambant neuf.

IMONGONGO

Départ à l’aube vers la forêt de Nyungwe: visite du Musée Ethnographique du Rwanda où je m’encombre déjà de 3 magnifiques panneaux en bouse de vache séchée sur bois et peints façon Mondrian et Vasarely, les « peintures Imongongo ». Inattendu.

SUISSE

Après plusieurs heures sur des routes montagneuses entretenues façon Suisse, nous arrivons à la Nyungwe Forest Lodge : architecture à la Franck Lloyd Wright avec une terrasse donnant sur une immensité de champs de thé. Un intérieur où l’architecte avait utilisé avec talent les panneaux Imongongo (surprise!). 

CHIMPANZES

Départ à pied pour un «chimpanzés trekking», une mise en jambe facile. Petit ballet de multiples singes dans les arbres. Des singes Hoest, taille moyenne, appelés aussi magistrats pour leur collerette très blanche. Très suivis et protégés car ils sont des proies faciles pour de multiples prédateurs. Des gardes sont là, très attentifs et respectueux de leur faune.

INDIANA

JONES

La marche se complique mais le résultat en vaut la peine. De longues passerelles façon Indiana Jones ont été construites pour relier les cimes des arbres. Magnifiques 

CORRUPT

 Vers le Congo. Multiples précautions oratoires de notre guide, s’excusant déjà de ce que nous allions trouver. En 10 mètres: de l’asphalte à la boue. Stop à la douane: visas non conformes. Quatre heures d’attente assis par terre, entourés de poubelles et de militaires dont le bijou fantaisie s’appelle la machette, devant une cahutte délabrée appelée douane.

BLONDES

Coucher dans un hôtel face au lac Kivu, tenue par une femme belge blonde. Pourquoi les femmes entichées de l’Afrique, donc d’un mec noir baraqué, sont-elles toujours blondes et fripées?

©2020 JPMDR

0
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon